AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Shadows & Voices ; Lyall (uc)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Shadows & Voices ; Lyall (uc)   Mer 25 Déc - 19:14

Lyall Fitzroy
They say it's the only time when our world intersects with theirs. The only time we can feel the lingering regrets of spirits who have left our world.That is why loneliness always pervades the hour of twilight...
Tell me... Do you ever feel a strange sadness as dusk falls ?
Qui suis-je ?
♠ Nom & Prénom : Fitzroy Lyall ( → précision inutile : se prononce « Layal » )
♠ Age : 18 ans
♠ Surnom : Ly
♠ Groupe : Mages Solitaires
♠ Pouvoir : Nécromancie
♠ Autre ? Nope.
Roleplayeur
♠ Pseudo : Shiza
♠ Age : 17 ans
♠ Comment ai-je connu le forum ? Par une demande de partenariat .u.
♠ Comment je le trouve ? Bleu. Et très sympa, sinon je me serais pas inscrite, je pense.
♠ Code du Règlement : Cora' valide :3
♠ Autres ? Hm.. banana.
Contenu 1
Contenu 2
Contenu 3
Contenu 4
Physical


Lyall, il fait rêver. Franchement, avouez-le, si on vous le servait sur un plateau, vous ne diriez probablement pas non, chères demoiselles. Ne le nions pas, Ly’ est beau. Il n’est ni grand ni petit, tournant probablement autour du mètre soixante treize et n’a pas un seul kilo en trop, ce qui ne veut évidemment pas dire qu’il est maigre non plus. Et le pire dans tout ça, c’est qu’il passe les trois quarts de son temps à manger… Enfin bon. Notons aussi qu’il ne manque pas de muscle, sans pour autant  ressembler à ces immondes bodybuilders dont on ne discerne même plus la tête tellement ils ont de bras. Non, chez notre nécromancien, c’est discret tout en étant bel et bien existant. On pourrait en gros dire qu’il a ce qu’il faut où il faut.

Son visage est fin, sans « rature » notable et ses traits lui confèrent souvent un air innocent. Particulièrement lorsqu’il sourit. C’est vrai que son sourire à la spécificité de toujours avoir l’air chaleureux et rassurant, et comme il passe le plus clair de son temps à sourire, c’est tous ses traits qui finissent par hériter de cette caractéristique. La seule chose qui pourrait amoindrir ses airs d’ange candide serait son regard dont les iris rouges brillent de façon glaciale et se démarquent particulièrement bien grâce à un effet de contraste entre sa peau très blanche, ses yeux, et ses cheveux.

D’ailleurs les cheveux, venons-y. C’est probablement la chose le plus remarquable de toute son apparence. Il est vrai qu’il possède une longueur de cheveux assez… impressionnante, soyons franc. Sérieusement, comment fait-il pour ne pas y marcher dessus ? On se le demande, mais c’est probablement une question d’habitude. Dans tous les cas, ses cheveux il les aime, les adore même. Bien qu’il avoue lui-même que ce ne soit pas franchement pratique à coiffer et tout et tout, il ne les couperait pour rien au monde ( et s’approcher de lui avec des ciseaux serait probablement risqué ). Ly’ les porte le plus souvent attachés, de diverses manières selon le temps qu’il a devant lui –parce que vous vous imaginez bien que ça demande un certain temps- et il ne refuse d’ailleurs jamais un coup de main si on lui propose. Ce qu’il aime spécialement dans ses cheveux, c’est leur couleur, donnant l’impression d’être d’un noir pur la nuit, mais révélant en réalité maints reflets bleutés dès qu’on les expose à la lumière.

Sinon, que dire d’autre ? Il s’habille assez normalement et porte souvent nombre de bracelets ou de colliers, pour la simple et bonne raison qu’il aime ça. Disons qu’il aime bien faire gling-gling quand il agite les bras, aussi, même si c’est pas top pour la discrétion, mais soit. Enfin, il me semble avoir fait le tour.

In your mind


Petit excentrique, Lyall ne manque pas d’étonner et d’intriguer. On le voit souvent parler seul, rager contre rien et sursauter sans apparente raison. S’il peut, à première vue, avoir l’air d’un psychotique stressé au possible, il est bon de spécifier que ce n’est point le cas. En effet, s’il est sujet à toutes sortes de bizarreries, cela n’est dû qu’à son pouvoir. Rappelons que la nécromancie est « l’art » de faire appel aux esprits défunts afin de les utiliser pour divers but… mais le truc, la coquille, la chose embêtante, c’est que le pouvoir de Lyall marche dans les deux sens. Ce qui signifie donc que les esprits ( ou fantômes appelez cela comme bon vous semble ) peuvent, à n’importe quel moment, le solliciter pour des choses plus ou moins pertinentes. C’est un peu comme si Ly’ était leur pote, puisqu’ils n’ont personne d’autre à qui parler, en fait. Alors c’est sûr que des fantômes qui surgissent de partout sans prévenir, ça à de quoi être lassant et ça justifie plutôt bien les petits « problèmes » cités plus haut.

Il est bon de préciser que Lyall entretient des relations plutôt conflictuelles avec son pouvoir. Il ne l’aime pas vraiment, le trouve trop « dark » à son goût et a parfaitement horreur de son effet secondaire avec tout ses « amis » spectraux qui viennent lui taper la causette à n’importe qu’elle heure. Il évite de s’en servir le plus possible tout comme il évite d’en parler, et si on lui demande il se contente de répondre de la manière la plus floue possible ou de dériver sur un autre sujet. Pourquoi ? Simplement parce qu’il n’aime pas être pris pour le médium du coin qui permettrait aux âmes en peine de contacter leurs proches décédés, parce que ce n’est absolument pas cela qu’il fait. Sans compter le fait que grand nombre de personnes ont tendance à s’éloigner de lui lorsqu’ils savent ce qu’il est.

Et évidemment, il n’apprécie guère qu’on le fuie. Certes un peu froid et méfiant au premier abord, il n’inspire pas forcément la sympathie dès le début. Mais comprenez, dans le monde dans lequel on vit, on ne peut faire confiance à personne en se basant que sur une première impression. C’est sa façon de voir les choses, aussi pessimiste soit-elle. Pourtant, une fois sa défiance passée, il se révèle en réalité être quelqu’un de plutôt… adorable. Ly n’a pas une once de méchanceté en lui et si un jour il doit faire preuve de quelconque cruauté, c’est qu’elle aura été justifiée. Ami loyal, il ne laisse jamais personne tomber, même s’il n’irait pas jusqu’à se sacrifier pour sauver la mise à ses compagnons. Un peu solitaire dans l’âme, il apprécie tout de même sa tranquillité, et tout gentil qu’il est il supportera mal qu’on le colle h24 et ne se gênera pas pour le faire comprendre.

Avec la gente féminine, c’est une autre histoire. Enfin, ça dépend de quelle « gente », évidemment. Quelqu’un pour qui il n’aura aucun intérêt ne lui connaîtra qu’un comportement normal, comme celui qu’il a avec tout le monde. Mais avec une personne qui lui plairait, il peut aller jusqu’à en devenir détestable. Notre ami le nécromancien fait tout pour ne rien laisser paraître, quitte à en devenir glacial et faire exprès de ne pas être réceptif. Il gaffe parfois, redevenant l’ange qu’il a l’habitude d’être et se met à bouder contre lui-même dès qu’il s’en rend compte.

Parce que oui, il a la boude facile. Pour tout et rien –surtout rien-, il a cette fâcheuse tendance à s’énerver d’un coup. Comme quoi son caractère d’agneau inoffensif ne l’empêche  pas d’avoir un tempérament plutôt chaud. Et quand il s’énerve, il passe de l’agneau au dragon, même ses copains fantômes ont peur de lui. Généralement il part s’isoler dans un coin et rage tout seul et quand il fait ça, je vous préviens, mieux vaut ne pas le déranger. C’est dangereux.

Dernier (je pense) point, il s’avoue pacifiste. Les conflits et tout ça, ce n’est pas trop sa tasse de thé, il préfère les observer plutôt qu’y prendre part, surtout si ça ne le concerne pas directement. Prenez ça pour de la lâcheté si vous voulez, ce n’est pas lui qui vous contredira. N’allez cependant pas croire qu’il ignore comment se battre, ce serait une belle bêtise que de s’imaginer cela. Sa magie, il la maîtrise et s’il est vraiment forcé, il pourrait s’en servir pour arriver à ses fins. Alors à moins que vous ne vouliez tâter du fantôme, un conseil : évitez de trop l’enquiquiner.
Tell me your story


« Ce... ce n'est pas ma faute. J'y suis pour rien.. JE N'AI RIEN FAIT ! »


Ca riait autour de lui, ils parlaient fort, se moquaient. Leurs ombres se balançaient de droite à gauche sur les murs. Leur présence, glaciale, faisait frémir le gamin qui s'était tapis dans un coin de la pièce, tenant chaque côté de sa tête avec ses mains, implorant les esprits de s'en aller. Sans qu'il s'en soit rendu compte, par une simple minute d'inattention, son pouvoir avait prit le dessus sur lui-même. Il ne contrôlait plus rien et tout le désordre créé par ce qui venait et ce qui était en train de se passer l'empêcher de concentrer de façon à les faire retourner de là où ils venaient.

Pourtant, il lui suffit d'un cri. Un seul. Plein de rage et d'affliction, pour tous les faire taire et disparaître petit à petit. En l'espace d'une minute, tout dans la pièce était redevenu calme. Ne restèrent audibles plus que les sanglots du garçon et le bruit d'une corde au bout de laquelle se balançait le corps sans vie du père de l'adolescent. Ce dernier osait à peine poser les yeux sur son paternel, même s'ils auraient de toute façon été trop embués pour lui permettre de voir clairement quelque chose. Le père lui avait laissé un mot, une sorte de lettre d'adieu, où était simplement écrit « Tout est de ta faute ».

Lyall ne comprenait pas en quoi il avait forcé son père à en finir avec sa vie, mais étrangement, il n'avait aucun mal à croire qu'il était la cause de tout cela. De toute façon, son père ne l'avait jamais aimé. Il lui avait dit et fait comprendre de bien trop nombreuses fois pour qu'il se permette d'en douter. C'était un homme pourri jusqu'à la moelle, un démon de cher et de sang, prêt à tout pour une bouteille d'alcool, même si cela impliquait de laisser ses propres enfants crever de faim. Leur « famille » ( si tant est que l'on puisse appeler cela une famille ) n'avait jamais été riche, plutôt même pauvre et Lyall et son frère avaient souvent connu la pire des faims et le froid le plus agonisant. Ils ne cessaient jamais de s'imaginer ce qu'était la vie des autres et ils s'étaient promis, qu'un jour, tous les deux, ils vivraient comme ceux qu'ils considéraient à cette époque comme inaccessibles.

Mais le frère est mort trop tôt. Plus jeune et plus fragile, il n'avait pas survécu à une énième grève de la faim, laissant derrière lui un Lyall qui ne pouvait s'y résoudre. Probablement à cause d'un surcharge de sentiments pour le moins négatifs, le pouvoir que le garçon possédait en lui depuis toujours avait fini par s'éveiller, pour la première fois, rappelant l'esprit du frère aux côtés de Ly. N'ayant à cette époque pas conscience de ses capacités, il avait simplement cru que son frère n'était en réalité pas mort. Certains détails auraient dû lui sembler étrange, comme le fait qu'il ne voyait plus son frère boire ni manger, et qu'il disparaissait durant la nuit sans vouloir dire où il était lorsqu'on le lui demandait le lendemain. Mais vous savez, quand vous avez une dizaine d'année et que la seule chose qui vous sert de réconfort est un frère, vous ne cherchez pas forcément à comprendre, tant qu'il est là rien d'autre n'importe.

Tout aurait pu durer éternellement, si seulement il n'y avait pas eu un père alcoolique pour venir détruire tout ce que la magie avait réussi à reconstruire. Lyall était le seul à pouvoir voir son frère, à pouvoir lui parler et tout ce qui va avec. Alors au bout d'un moment, évidemment, voir son fils rire et parler ainsi ainsi que partager son peu de nourriture avec le vide, ça devient intriguant. C'était donc de but en blanc qu'il lui avait demandé à qui il parlait et si ça l'amusait d'avoir des amis imaginaires plutôt que d'aider son vieux père à ramener quelques pièces pour qu'ils puissent manger le soir venu. Si Ly avait dit un « désolé » ou même n'importe quoi d'autre, tout ce serait probablement bien passé. Mais franchement, lui dire sur un ton étonné qu'il discutait avec son frère et que la question posée était étrange, c'était une mauvaise idée. Après quelques minutes où chacun essayait de convaincre l'autre, alors que le ton du père avait considérablement monté et qu'il tremblait presque de rage à la vue de son fils qui lui tenait tête, Lyall s'était rendu compte que son frère avait disparu. Et avant même qu'il eût le temps de se retourner vers son géniteur pour tenter de dire quelque chose, il s'était prit un coup de chaise derrière la tête. Oui, un coup de chaise. Ce n'est pas un secret qu'il faille mieux éviter d'énerver trop longtemps un ivrogne.

Lorsqu'il se réveilla, il était toujours au même endroit et la tête le lançait atrocement. Et il était seul. Ce fût difficilement qu'il se rendit à l'évidence, son frère était bel et bien mort, et sa « résurrection » n'avait été que le fruit de sa magie, magie qu'il aurait clairement préféré autre. Le père, qui avait lui aussi compris que son fils était capable d'une sorte de nécromancie, avait été le premier à le voir comme un espèce de monstre. Voir la mort, la connaître et en faire son territoire, c'était pour lui une abomination, le pire péché que l'Homme avait pu créer. Il lui semblait évident que rien de bon ne pouvait en sortir, finissant par considérer Lyall comme une menace plus qu'autre chose.

Et deux ans plus tard, après avoir vécu dans un mélange de crainte et de honte vis à vis de ce qu'il considérait comme une malédiction, il se suicidait en ne laissant à Lyall qu'un morceau de papier qui l'accusait de tous les torts. Qu'allait-il faire, maintenant ? Il était réellement seul, âgé de quatorze ans à peine, face à un sombre destin et aux ombres et aux voix qui sans arrêt tentaient de le rendre fou. Même s'il lui avait fait vivre un cauchemar, l'adolescent regrettait la mort de son père, car il savait pertinemment qu'il aurait dû mal à arriver à faire quoi que ce soit seul.

S'étant débrouillé de se débarrasser au plus vite des restes de son défunt paternel, il avait continué de vivre dans le taudis qu'il avait toujours connu, ne survivant que grâce aux maigres vivres qui avaient été laissées telles des reliques après le mort du père. Peu de temps après, il se vit contraint d'utiliser à tort son pouvoir pour aller dérober de quoi manger, envoyant les défunts qu'il réussissait à invoquer faire la sale besogne à sa place.

Tout aurait pu continuer ainsi pour de longues années, mais entre ses quinze et ses dix sept ans, il y eu comme une zone d'ombre, dont on ne sait pas grand chose à par quelques rumeurs. Lyall reste assez silencieux à propos de cette période, mais l'on peut voir rien qu'en le regardant que beaucoup de choses ont changées depuis cette époque. La ruine qui lui servait de logement a disparue, probablement écroulée avec le temps. On remarque aussi que la nourriture se semble pas avoir manqué depuis longtemps pour lui, tout comme l'argent qui, sans non plus être devenu abondant, semble déjà plus courant. Maintenant, on le voit un peu partout, profitant d'une liberté qu'il a longtemps attendue. Il apparaît et disparaît comme en un simple claquement de doigt, semblant insaisissable.

Qu'advientra-t-il de lui avec le temps ? Voilà une chose qui ne l'intéresse pas, et il ne veut surtout pas tirer de plans sur la comète. De toute façon, il ne fait que commencer à vivre, et tempus narrabo.



Dernière édition par Lyall Fitzroy le Mar 31 Déc - 21:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Adénora S. Kirat
Créatrice rouge
Créatrice rouge
avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 17/12/2013
Age : 17

MessageSujet: Re: Shadows & Voices ; Lyall (uc)   Jeu 26 Déc - 20:12

Bienvenue :3

Bonne chance pour finir ta pres'   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-dream.forumactif.org
Yume Aika
Mage Solitaire
Mage Solitaire
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 22/12/2013
Age : 19
Localisation : Dans un coin ~

MessageSujet: Re: Shadows & Voices ; Lyall (uc)   Jeu 26 Déc - 20:17

Bienvenu à vous parmis nous. Ravie de faire votre connaissance. Et bonne chance pour terminer votre présentation.

___________________________________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camelia Fanalis
Mage Solitaire
Mage Solitaire
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 23/12/2013
Age : 21

MessageSujet: Re: Shadows & Voices ; Lyall (uc)   Ven 27 Déc - 10:42

Bienvenue ^^
j'aime beaucoup ta fiche :)

___________________________________________
Camelia:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Shadows & Voices ; Lyall (uc)   Mar 31 Déc - 21:15


Je vous dis merci en retard, les gens o/
Et donc voilà, ma fiche est finie et tout et tout.

Et bonne année en avance, wesh .n.
Revenir en haut Aller en bas
Adénora S. Kirat
Créatrice rouge
Créatrice rouge
avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 17/12/2013
Age : 17

MessageSujet: Re: Shadows & Voices ; Lyall (uc)   Mar 31 Déc - 21:18

Alors j'ai le plaisir de te valider :3



Bonne année aussi, wesh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-dream.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Shadows & Voices ; Lyall (uc)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shadows & Voices ; Lyall (uc)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fiches techniques: Les vertus (hors shadows)
» City of Shadows
» Les shadows de chez Paragon...
» Castlevania lord of shadows
» Lurking in the shadows

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Dream  :: PERSONNAGE :: SE PRÉSENTER :: CIMETIÈRE DES PRÉSENTATIONS-
Sauter vers: