AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Adénora S. Kirat
Créatrice rouge
Créatrice rouge
avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 17/12/2013
Age : 17

MessageSujet: Contexte    Sam 21 Déc - 16:51



Contexte
Notre histoire..


Et si le monde parfait, merveilleux idyllique que vous connaissiez disparaissez en un instant . Et si la nature reprenait ses droits sur un monde aussi bestial . La Terre se meurt ; elle se glace et se change pour devenir une toundra à la couleur emprunte de candeur.
Nous sommes en juillet 880, et je crois que, c'est bel et bien la fin du monde. Nous sommes en été, et l'air s'est considérablement rafraîchi... enfin considérablement, copieusement, ou largement. Comment vous le dire ?.. C'est la fin du monde, l'apocalypse...
Il fait froid. Un froid invivable, inconfortable, et paradoxalement mortel. Mortel ? Le froid, vous dites . Eh bien, figurez-vous que oui, car quinconce entrera en contact avec ce nuage nuisible, d'un pâle fantomatique, mourra. Car ce nuage n'a rien de normal, comme tous les nuages que nous connaissons. Ce nuage... est empreint de magie, je dirais. Et lorsque le nuage a passé, il ne reste que des statuettes, des hommes congelés, morts, figés dans la glace, leurs lèvres bleuies. Ils sont morts, avant même de se demander pourquoi ils étaient là.
Mais le froid est plus vicieux que tout, il se glisse, se cache et surprend les plus faibles, les plus naïfs. La mort n'épargne personne ; personnes âgées comme enfant, adultes comme adolescentes. Tous moururent.
Ou du moins le quart de la population mondiale.

Pourtant, je crois qu'elle en a eu marre, elle est partie, tuant encore quelques inconscients, trop stupides pour oser pointer le bout de leurs nez dehors, après ces quatre mois de tourments.
Ce nuage, ils l'ont appelé Jewerlira. C'est d'ailleurs le nom qu'ils ont battis, lorsque les survivants de tout pays vinrent. Ils avaient besoin d'un abri, d'un endroit ou se sentir en sécurité. Un endroit qu'ils pouvaient de nouveau appeler ... maison. Et Jewerlira fut ce havre de paix. Chacun remonta de l'enfer d’où il avait été plongé, se construisant une nouvelle vie avec des personnes ayant enduré la même chose.
Mais la paix est synonyme de malheur, sachez-le.
Et pendant ces années de sérénité, les tourments revinrent. Tout commença par une disparition. Une jeune fille, la vingtaine, très apprécié et n'ayant pas connu la tragédie – trop jeune m 'voyez.
Ils retrouvèrent son corps deux semaines après. Morte, le corps déchiqueté, en proie à des expériences bestiales.
Mais cette mascarade continua, les enlèvements se rapprochant de plus en plus.
Jewerlira, cette ville dont le synonyme était la paix avait replongé dans l'enfer profond des remords. Remords de ne pas pouvoir protéger ces personnes enlever, remords de ne pas pouvoir garantir la sécurité à ceux à qui ils l'avaient promis.
Dans l'ombre, la cité de Jewerlira était déchirée ; comme une proie chétive entre les crocs de deux colosses. Oui, déchirée, car dans l'ombre, la guerre résonnait dans un écho lugubre, annonçant des jours sombres.
Le premier arriva ; il ressemblait vaguement à un de ces gamins enlevés, mais ses yeux étaient différents. Vides, morts, illuminaient par un grain de folie. Plus rien n'était pareil.
Eux, ils avaient des pouvoirs, des pouvoirs magiques.
Et ils détruisirent Jewerlira, en une soirée. Une sauterie, une boucherie, et les survivants de cet enfer devinrent esclaves, cobayes.
Et acquirent aussi des pouvoirs magiques.
Mais ils avaient tout prévu, et leurs mémoires furent corrompues. Plus un seul, même pas ceux faisant partie du premier " régiment " ne se souvenaient d'une insignifiante chose.
La vie continua ; la magie dans le sang des cobayes fut transmise aux enfants qui la transmirent eux aussi à leurs enfants. Et ainsi naquit une génération de jeunes mages, certes puissants mais instable.
Maintenant, plus personne ne se souvient ni du nuage mortel, ni de la guerre à Jewerlira. Nous vivions dans ce monde toujours refroidis, avec nos pouvoirs, en combattant les forces du mal qui souhaitent régner sur ce monde.
Alors, qui serez-vous ? Un bienfaiteur, ou un usurpateur ?



Code par Mr.Rager. de Cocktail-Graph'


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://black-dream.forumactif.org
 
Contexte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Contexte
» Règles, contexte et personnages
» ≈ le contexte.
» RPG hors contexte ?
» 02 + Le contexte.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Dream  :: PAPERASSES :: ADMINISTRATION-
Sauter vers: